Numéro de téléphone

06 07 13 81 91

Adresse email

contact@aucreux2vous.fr

Horaires d'ouverture

Mar/Jeu-Ven-Sam : 9h - 17h

Lorsque ma petite soeur est née, j’avais presque 10 ans. Je me suis énormément impliquée aux côtés de ma maman.
Dès lors, je me suis dit que mon plus beau rôle dans ma vie serait d’être mère.

Aimer, simple oui, et parfois?

Il y a 8 ans, j’étais enceinte de mon aîné. Je vivais ma grossesse au jour le jour, je suivais une préparation à la naissance, j’attendais le jour de l’accouchement. Je serai maman. Enfin.

Et puis, 10 jours après terme, déclenchement, césarienne en urgence, bébé vu 2h30 après la naissance, des mots violents prononcés par les uns et les autres. Un allaitement fichu, parce que bon sang ! Je ne sais pas faire!

J’ai mis un mois à me sentir maman de ce bébé alors que lorsqu’il était dans mon ventre j’étais sa maman. J’en ai versé des larmes, j’ai senti ce poids sur mes épaules 3 jours après sa naissance. Pourquoi ai-je fait ça ? Pourquoi est-ce si compliqué ? Pourquoi je n’y arrive pas ? Pourquoi toutes les autres sourient dans cette maternité ? Moi, je veux partir. Je veux qu’on me berce moi, qu’on me regarde. Pourquoi on ne s’occupe plus de moi? Je viens de me faire charcuter, ouvrir en deux, mes seins sont des plaies…

Au fil des mois, tout ceci s’est estompé, j’aime mon enfant. Une véritable matrescence. Puis un deuxième à fait son petit nid. J’ai été terrorisée, littéralement. Aimer deux êtres ? Possible ? Comment faire? Vivre autrement ma maternité. Vivre un allaitement sereinement.

Ma Doula m’a aidé. (Je ne parle ici que de mon point de vue, et je sais que mon conjoint a pu exprimer grâce à elle beaucoup de choses).
J’étais dans l’amour, le respect de ma personne. Mon enfant est né dans le respect de nos personnes et nos corps. J’ai ressenti un amour infiniment grand.

Cela fait 7 ans maintenant que je suis maman 4 ans, de deux enfants. Je les aime. Ils me mettent en colère, ils me font rire. ils appuient sur les boutons qui me font travailler, grandir, évoluer. Ils me font pleurer d’amour, parfois de désespoir…

Votre Doula est aussi là pour vous pour discuter avec vous de cet amour de maman.
Que, oui, ça peut arriver d’avoir envie de tout laisser. Que oui, aimer n’est pas toujours tout rose. Oui, nous les aimons nos enfants.

Doux dimanche à vous

🌸Servanne🌸

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *